Immigrer au Canada en tant que vétérinaire

Comment immigrer au Canada avec un casier judiciaire

Que faire si vous avez un casier judiciaire et que vous souhaitez immigrer au Canada

 

Cet article ne concerne que les personnes ayant une condamnation quelconque sur leur casier judiciaire. 

 

Qu'est-ce que l'inadmissibilité criminelle au Canada?

 

L'interdiction de territoire criminelle, c'est quand une personne a commis une infraction quelconque. Il peut s'agir d'une infraction mineure ou grave, mais en commettant cette infraction, ils se rendent interdits de territoire au Canada. 

 

Quel sera l'impact d'un casier judiciaire sur ma demande de résidence permanente ?

 

La façon dont elle sera traitée dépendra de la gravité de l'infraction selon la loi canadienne, du temps qui s'est écoulé depuis que vous avez fini de purger toute peine et de payer les amendes associées à l'infraction, et du nombre d'infractions que vous avez commises.

 

Si j'essaie de postuler au Canada d'une autre manière, comme le PCP ou via un programme de visa d'études, serai-je toujours interdit de territoire?

 

Si vous n'avez pas encore été jugé admissible au Canada, alors oui, vous serez toujours interdit de territoire au Canada, quel que soit le programme auquel vous postulez.

 

Y a-t'il quelque chose que je puisse faire?

 

Oui, la bonne nouvelle dans la plupart des cas est que quelque chose peut être fait.

 

Dans certains cas, vous pouvez obtenir un acquittement afin que votre condamnation soit annulée, vous pourriez régler l'affaire, vous pourriez également être considéré comme réhabilité par le Canada si l'infraction était mineure, vous n'avez commis qu'une seule infraction et le temps s'est écoulé, ou vous pourriez demander la réhabilitation statut du Canada Tribunal.

 

Il est très important que vous compreniez ce qui est possible pour vous et que vous régliez tout ce qui concerne votre interdiction de territoire avant de déposer votre documents pour la résidence permanente.

 

ÉVALUATION DE VISA EN LIGNE GRATUITE

 

Qu'est-ce que la réhabilitation en termes d'immigration canadienne?

 

La réadaptation concerne l'inadmissibilité criminelle au Canada. Si quelqu'un peut être considéré comme réhabilité de l'infraction qu'il a commise, ou s'il peut voir son casier suspendu ou demander une confirmation de réhabilitation auprès du tribunal canadien, il peut alors à nouveau entrer au Canada.

 

Qu'est-ce que la «réhabilitation réputée»?

 

Si vous avez commis une infraction dans le passé, votre objectif est d'être considéré comme réhabilité par le Canada aux fins de l'immigration. Idéalement, vous voulez être « réputé réadapté » aux yeux du Canada, ce qui vous permettra de poursuivre votre demande de résidence permanente.

 

Alors, que signifie «réputé réhabilité» et comment devient-on «réputé» réhabilité et immigrer au Canada avec un casier judiciaire

 

Il y a certaines conditions, que si vous les remplissez, le Canada vous considérera comme réhabilité à des fins d'immigration. Cela signifie que votre infraction n'aura pas d'impact négatif sur votre candidature et que vous pouvez postuler de la même manière que si vous n'aviez aucune infraction à votre dossier.

 

Pour ce faire, vous devez comprendre la nature de l'infraction que vous avez commise, son infraction équivalente au Canada et les règles concernant les types d'infractions qui peuvent être considérées comme réhabilitées et dans quelles conditions. Nous les détaillerons ci-dessous.

 

Si, après avoir lu les détails ci-dessous, vous pouvez voir que vous remplissez les conditions pour être considéré comme réhabilité, vous pouvez en faire la demande par l'intermédiaire de votre agent d'immigration.

 

Ce que vous devez faire est de soumettre suffisamment de documents pour prouver à l'agent d'immigration que vous êtes réputé réadapté (en montrant que vous remplissez les conditions de la réhabilitation réputée) et que vous n'êtes plus interdit de territoire au Canada.

 

ÉVALUATION DE VISA EN LIGNE GRATUITE

 

Nous allons maintenant déterminer comment vous déterminez si vous êtes admissible à être considéré comme réhabilité.

 

D'abord, demandez-vous,

 

« L'infraction a-t-elle été commise à l'intérieur du Canada ou non?

 

Mon délit a été commis à l'intérieur Canada

 

Si la condamnation est à l'intérieur du Canada, la réhabilitation n'est pas une option. Vous devez passer par le système judiciaire au Canada et recevoir un acquittement ou un acquittement avec suspension du casier, ce qui signifie que le système vous dit que vous n'êtes plus condamné et peut-être que la condamnation initiale était une erreur en premier lieu.

 

Alternativement, s'ils croient que la condamnation a été correctement déterminée, mais qu'ils acceptent de retirer votre nom du casier judiciaire de la GRC, vous recevez alors ce qu'on appelle une suspension du casier. Si vous recevez un acquittement ou une suspension du casier, vous n'êtes plus interdit de territoire au Canada.

 

Résumé de l'infraction commise au Canada

 

Donc, pour les condamnations à l'intérieur du Canada, la seule instruction serait l'acquittement ou la suspension du casier. Si vous ne pouvez pas obtenir l'un ou l'autre de ces documents, vous restez malheureusement interdit de territoire au Canada.

 

ÉVALUATION DE VISA EN LIGNE GRATUITE

 

Mon délit a été commis au contrôle Canada

 

Si votre infraction a été commise à l'extérieur du Canada, vous devez d'abord confirmer si vous avez déjà été condamné.

 

Alors demande-toi

 

"Ai-je déjà été condamné ou n'ai-je été inculpé que jusqu'à présent et j'attends une condamnation?"

 

Si vous n'avez pas encore reçu la condamnation, mais que vous êtes accusé par un procureur à l'extérieur du Canada, votre meilleur pari est d'essayer d'abord de résoudre ce problème par l'intermédiaire du tribunal étranger.

 

Le Canada ne peut pas encore vous interdire de territoire s'il ne sait pas si vous allez être condamné, cela doit être finalisé. Faites tout votre possible pour éviter une condamnation. Si aucune condamnation n'est enregistrée, assurez-vous que votre dossier est clair et que vous n'êtes plus interdit de territoire au Canada.

 

Si vous vous retrouvez avec une condamnation au Canada, vous devrez alors obtenir une réhabilitation pour devenir admissible.

 

Sommaire de l'infraction commise à l'extérieur du Canada mais toujours seulement accusé, pas encore de condamnation

 

Faites tout votre possible pour régler l'affaire sans condamnation. Si vous êtes reconnu coupable, suivez les étapes ci-dessous pour déterminer si vous pouvez être considéré comme réhabilité.

 

Si vous avez déjà été reconnu coupable d'une infraction à l'extérieur du Canada, demandez-vous :

 

"Mon infraction était-elle une déclaration de culpabilité par procédure sommaire (délit ou crime non grave) ou s'agit-il d'un acte criminel (grave) ?"

 

Condamnation reçue à l'extérieur du Canada

 

Si votre infraction s'est produite à l'extérieur du Canada, vous devez alors trouver l'équivalence dans le Code criminel canadien ou dans d'autres lois du Parlement. Autrement dit, peu importe la façon dont une infraction est poursuivie à l'extérieur du Canada. Ce qui compte, c'est l'équivalence en droit canadien. Concentrez-vous donc sur le droit canadien.

 

Ce qui pourrait être une infraction mineure dans certains pays pourrait être une infraction majeure au Canada. La seule chose qui compte, c'est ce que le Canada considère comme ce crime.

 

Condamnation sommaire à l'extérieur du Canada

 

Donc, si vous pouvez déterminer que vous avez fait l'objet d'une déclaration de culpabilité par procédure sommaire à l'extérieur du Canada, la question à vous poser devient alors « est-ce une déclaration de culpabilité par procédure sommaire aux yeux du Canada » ?

 

De manière générale, les condamnations sommaires sont moins sévères que les condamnations par acte criminel, cela signifie aussi que généralement, pas toujours, la peine d'emprisonnement est inférieure à six mois et que vous n'avez pas de jury. Habituellement, un juge au Canada rend une décision au sujet de l'affaire.

 

Si vous effectuez une recherche en ligne, vous constaterez que certaines condamnations sont clairement « sommaires » et d'autres sont clairement « actes criminels ». En cas de doute, vous devriez obtenir des conseils distincts sur cette question spécifique, car l'équivalence juridique canadienne peut devenir complexe. Mais pour l'instant, continuons à déterminer si vous pourriez être considéré comme réhabilité.

 

Supposons maintenant que vous ayez déterminé que votre infraction est de nature sommaire (pas grave), la prochaine question à poser est :

 

Est-ce ma seule conviction ?

 

Si vous avez reçu seulement un une condamnation sommaire dans votre vie et aucun acte d'accusation, alors vous êtes réputé réadapté et n'êtes plus interdit de territoire au Canada.

 

Si vous avez reçu deux condamnations sommaires dans votre vie, il faut qu'au moins cinq ans se soient écoulés depuis le moment où vous avez purgé votre peine et fini de payer les amendes. Si 5 ans se sont écoulés, vous pouvez être considéré comme réhabilité.

 

Si 5 ans ne se sont pas écoulés, vous n'êtes pas réputé réhabilité. Dans ce cas, vous devez attendre 5 ans puis demander votre résidence permanente et immigrer au Canada avec un casier judiciaire

 

ÉVALUATION DE VISA EN LIGNE GRATUITE

 

Résumé des «condamnations sommaires»

 

Si vous n'avez qu'une seule condamnation sommaire, vous êtes réputé réhabilité, si vous en avez deux, vous devez attendre 1 ans pour être réputé réhabilité et immigrer au Canada avec un casier judiciaire

 

Qu'arrive-t-il si j'ai été reconnu coupable d'un acte criminel ou d'un crime grave à l'extérieur du Canada?

 

Dans cette situation, vous n'êtes réputé réhabilité que si au moins 10 ans se sont écoulés depuis le jour où vous avez purgé toutes les peines et payé toutes les amendes liées à votre condamnation.

 

Cela n'est donc possible que si vous n'avez qu'une seule condamnation pour acte criminel dans toute votre vie, et que cette condamnation pour acte criminel n'est pas considérée comme une grande criminalité. Autrement dit, si vous trouvez l'équivalence de cette infraction criminelle dans le droit canadien, la peine d'emprisonnement maximale est définitivement inférieure à 10 ans.

 

Si vous avez une condamnation pour acte criminel dont la peine maximale d'emprisonnement est supérieure à 10 ans, ou si vous avez plusieurs condamnations pour acte criminel, dans cette situation, vous ne serez jamais réputé réhabilité en vertu de la loi canadienne sur l'immigration.

 

Ce que vous devez faire dans ces situations, c'est attendre au moins cinq ans à compter du jour où vous avez purgé la peine et payé les amendes pour demander la détermination de la réhabilitation par le biais d'une demande directe, ce qui est un processus complexe.

 

Il appartiendra alors à l'agent d'immigration de décider s'il vous accordera la réhabilitation afin que vous puissiez demander à immigrer au Canada. Vous devrez payer des frais, des frais juridiques et soumettre des documents. L'agent d'immigration prendra une décision sur votre cas, mais le processus de réadaptation « présumée » où vous répondez déjà aux critères de réadaptation ne vous est pas accessible.

 

Sommaire des condamnations graves ou multiples à l'extérieur du Canada

 

En résumé, si l'infraction grave est commise à l'intérieur du Canada, votre seule option est de demander la suspension du casier ou l'acquittement. Si l'acte criminel a été commis à l'extérieur du Canada et que vous n'en avez qu'un, vous pouvez attendre 10 ans pour être réputé réhabilité.

 

Si votre crime était plus grave ou si vous avez plusieurs infractions graves, votre seule option est de faire une demande de réadaptation directement pour pouvoir immigrer au Canada avec un casier judiciaire.

 

Comment puis-je être officiellement considéré comme réhabilité? Dois-je m'adresser au tribunal au Canada?

 

Non. Si vous remplissez les conditions pour être réputé réhabilité, le processus consiste à soumettre suffisamment de documents pour convaincre l'agent d'immigration que vous êtes admissible à une réhabilitation réputée et que vous n'êtes plus inadmissible.

 

Que dois-je soumettre à l'agent d'immigration pour être considéré comme réhabilité et immigrer au Canada avec un casier judiciaire

 

Les documents dont vous avez besoin varient car chaque cas est unique.

 

Comme point de départ, vous aurez besoin d'une preuve de votre condamnation et de votre peine, d'une preuve du moment où vous avez purgé une peine et du paiement de toute amende, d'une vérification complète de vos antécédents pour montrer que vous n'avez pas d'autres condamnations dans toutes les juridictions où vous avez vécu, une déclaration personnelle, les détails de l'infraction, toute preuve dans l'affaire, les rapports de police de l'infraction (s'il y en a) et peut-être bien d'autres. Vous devez prouver que vous répondez aux critères de réadaptation.

 

Veuillez obtenir des conseils professionnels si cela vous concerne. Il s'agit d'un domaine expert et spécialisé et chaque cas est différent, il n'entre donc pas dans le cadre de ce guide de couvrir le processus de demande de réadaptation au-delà de l'approche générale à adopter et de comprendre où vous vous situez dans le processus.

 

ÉVALUATION DE VISA EN LIGNE GRATUITE

 

Quelle est la différence entre la criminalité et la grande criminalité par rapport à l'immigration au Canada ?

 

Au Canada, on fait une distinction entre la gravité des crimes.

 

La criminalité générale est généralement celle où la peine est inférieure à 10 ans de prison maximum (quelle que soit la peine réelle), et la grande criminalité peut généralement être celle où la peine maximale peut être supérieure à 10 ans de prison.

 

Encore une fois, ce n'est pas pour toutes les situations et c'est un domaine complexe et vous devez demander l'avis d'un expert sur votre situation spécifique par rapport à cela.

 

Qu'est-ce qu'une infraction hybride au Canada?

 

Le Canada a certaines infractions connues sous le nom d'infractions hybrides, ce qui signifie qu'elles permettent aux procureurs et au système de justice de poursuivre une personne par infraction sommaire ou par voie de mise en accusation.

 

La raison en est que les personnes comme les délinquants primaires qui ont commis une infraction doivent être traitées moins sévèrement que les récidivistes. Il s'agit de laisser un certain pouvoir discrétionnaire à la poursuite.

 

Cependant, en ce qui concerne les infractions hybrides en matière d'immigration au Canada, il n'y a pas de pouvoir discrétionnaire. Si vous avez commis une infraction considérée comme une infraction hybride au Canada, elle sera toujours considérée comme un acte criminel. Peu importe qu'au Canada, si vous étiez un délinquant primaire, vous auriez pu être poursuivi en tant qu'infraction sommaire. Vous serez considéré comme ayant commis un acte criminel.

 

Si vous pensez que votre infraction est une infraction hybride au Canada, vous devez examiner le processus pour avoir commis un acte criminel en termes d'équivalence au Canada.

 

Le pays où j'ai commis l'infraction n'a vu ce que j'ai fait que comme une infraction très mineure ou un délit, est-ce que le Canada le verra ainsi ?

 

Pas nécessairement. Cela dépendra de l'équivalence en droit canadien. Si l'équivalence est un acte criminel, elle est alors considérée comme une infraction criminelle pour criminalité.

 

Beaucoup de gens ne savent pas ce que signifierait leur infraction si elle était commise au Canada. Peu importe qu'il ne s'agisse pas d'une infraction grave à l'endroit où vous avez commis l'infraction, seul compte ce que pense le Canada.

 

Une erreur est apparue sur mon certificat de vérification de police PCC, que dois-je faire pour ne pas devenir inadmissible au criminel à cause de cette erreur ?

 

Vous devez l'enlever car cela va causer des problèmes. C'est quelque chose que vous devriez vérifier et traiter immédiatement, et assurez-vous que cela est fait avant de soumettre votre PCC à Immigration Canada. Si vous avez quelque chose dans votre dossier qui ne devrait pas s'y trouver, de nombreux pays ont des processus que vous pouvez suivre pour le faire retirer.

 

Donc, si vous trouvez quelque chose qui devrait être retiré - demandez conseil dans le pays qui a délivré le certificat de casier judiciaire et faites-le retirer, puis commandez un nouveau PCC qui est exempt de l'erreur.

 

Ne soumettez pas le PCC avec l'erreur dessus. Commencez par régler le problème, puis soumettez-le, même si cela signifie laisser votre offre expirer et devoir en attendre une autre.

 

Le Canada n'acceptera pas qu'il s'agisse d'une « erreur » du pays émetteur. La seule façon de régler ce problème est de contacter le pays qui a émis le PCC et d'effacer l'erreur que vous avez trouvée.

 

Pour éviter cette situation, obtenez des copies de votre PCC tôt afin que ces problèmes ne surviennent pas. Il est surprenant de constater le nombre d'erreurs que les gens ont commises dans leur dossier de police au fil des ans. Encore une fois, être préparé est la meilleure façon d'y faire face. Obtenez un PCC tôt pour être sûr, même si cela signifie que vous devez obtenir un autre PCC en raison de l'expiration du document.

 

ÉVALUATION DE VISA EN LIGNE GRATUITE

 

La question de la conduite avec facultés affaiblies

 

Le plus courant de ceux qui cherchent à immigrer au Canada avec un casier judiciaire est d'avoir une infraction de conduite sous l'influence (DUI) ou de conduite avec facultés affaiblies.

 

Le Canada a introduit Projet de loi C46. Cela a fait de l'infraction de conduite avec facultés affaiblies un crime grave en vertu de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés. Le code criminel rend maintenant la peine d'emprisonnement maximale de 10 ans ou plus. Cela signifie qu'il est considéré comme une criminalité grave en vertu de la Loi sur l'immigration.

 

Cela signifie que si quelqu'un conduit avec les facultés affaiblies au Canada, il est considéré comme ayant commis un crime grave. Ce que cela signifie pour vous, si vous avez une infraction de conduite avec facultés affaiblies dans un autre pays, c'est que le Canada considérera votre infraction comme le fait le Canada, et non comme le fait le pays où vous avez commis l'infraction.

 

Peu importe que vous ayez commis l'infraction à l'extérieur du Canada, le Canada la considère comme une infraction grave à ses yeux, peu importe quand vous l'avez commise, et cela vous rendra interdit de territoire au Canada.

 

Le pays dans lequel je vis considère mon infraction comme très mineure, pourquoi le Canada ne me donne-t-il pas de visa à cause de cela ?

 

Le Canada évaluera votre infraction en fonction de la façon dont l'infraction serait classée comme si elle avait été commise à l'intérieur du Canada. C'est ce qu'on appelle "l'équivalence". Peu importe comment l'autre pays a traité la question, il importe seulement de savoir ce qu'aurait fait le Canada si vous aviez commis la même infraction à l'intérieur du Canada.

 

Si votre infraction est une infraction que le Canada considère comme grave, il est probable que vous serez déclaré inadmissible. S'il s'agit d'une personne considérée comme mineure au Canada, il est probable que vous pourrez toujours entrer au Canada après vous être assuré que vous pouvez être considéré comme réadapté.

 

Que se passe-t-il s'il n'y a qu'un seul membre de ma famille sur ma demande qui est criminellement interdit de territoire au Canada?

 

Avoir un membre de la famille inadmissible au criminel signifie généralement que toute la demande d'immigration au Canada avec un casier judiciaire sera rejetée. Vous devez vous assurer que la personne sur votre demande avec des problèmes de criminalité peut être considérée comme réhabilitée ou vous demandez une réhabilitation ou attendez pour soumettre votre demande jusqu'à ce moment-là.

 

Ne soumettez pas votre entrée express si vous avez un candidat dans le groupe qui n'est pas encore admissible à la réhabilitation, ou pour qui vous ne pouvez pas obtenir un acquittement. Vous devez tous répondre aux critères d'admissibilité au Canada. Si ce n'est pas encore le cas, attendez que vous le soyez tous.

 

Quand devez-vous traiter votre infraction ?

 

Assurez-vous d'avoir toutes les informations dont vous avez besoin à portée de main avant de soumettre votre demande d'Entrée express et de postuler à Immigrer au Canada avec un casier judiciaire. Vous n'aurez pas le temps de rassembler les informations et les documents dont vous pourriez avoir besoin après avoir reçu une invitation à postuler.

 

Vous devez être conscient de cela, vous devez comprendre quelles sont les ramifications et vous devez absolument planifier tout cela et le traiter de front avant de faire quoi que ce soit.

 

Comme nous l'avons indiqué ci-dessus, l'inadmissibilité pénale est un domaine sur lequel, dans ce cas, il vaut la peine d'obtenir des conseils spécifiques. C'est complexe mais dans bien des cas, l'immigration est encore réalisable. Vous devez être proactif et traiter le problème directement et avant de recevoir votre ITA afin d'être prêt.

 

ÉVALUATION DE VISA EN LIGNE GRATUITE

Rédacteur en chef - EmigrateCanada.com at ÉmigrerCanada.com | Site Web | + de publications

Rédacteur en chef - EmigrateCanada.com

Le Dr Montague John (PhD) est l'un des plus grands experts mondiaux en immigration canadienne. Affectueusement connu sous le nom de "Monty", il a créé EmigrateCanada.com il y a plus de 25 ans et il est devenu l'une des sources les plus fiables d'informations sur l'immigration au Canada.

En 2022, le Dr Montague John (PhD) a publié son livre, "Comment immigrer au Canada" sous EmigrateCanada.com, qui a figuré en tant que best-seller dans sa catégorie pendant plusieurs semaines. Montague coordonne tous les contributeurs qualifiés sur EmigrateCanada.com et sert de rédacteur en chef.